L’histoire de Durga et ses 9 formes féminines, chaque forme représente une étape de développement personnel. Nous pourrions nous identifier ou l’utiliser comme image à visualiser lors de notre méditation. Chaque étape correspond également à un des chakras à partir de muladhara.

Voici l’histoire que j’ai entendue de Sashikala Ananth qui est une yogini experte en vastu et shilpa sastras (architecture et sculpture indiennes). Elle nous a racontée en anglais et j’ai essayé de vous traduire en français avec l’aide précieuse de Sylvette B.

Illustration magnifique par l’artiste Saketharam Venkataramanan aka Tvasta.

Préface:

Shiva est un Dieu aux caractéristiques multiples et souvent contrastées. Il est associé à l’énergie créatrice de l’Univers et, en même temps à sa destruction. Littéralement son nom signifie : « Celui en qui l’Univers dort après la destruction et avant le prochain cycle de Création ».

Tout ce qui est créé doit un jour se désintégrer ; cette désintégration est un retour au vide sans forme, d’où la création peut à nouveau jaillir. Shiva est le pouvoir dynamique, derrière ce cycle sans fin de naissance, de mort et de renaissance. Il est également l’exposant des arts et le créateur de la danse Natarāja. Il est le Seigneur du Yoga.

Il est amoureux de Sati ou aussi appelé Uma ou déesse Parvati ou Durga ou Kali ou Shakti. Sati est connue pour être très dynamique, avec un tempérament effrayant.  Cependant, elle est aussi aimante et extrêmement bienveillante, par nature. Sati s’immole ou se détruit à cause de ses parents. Elle trouve que ses parents ne sont pas des personnes dignes, car ils sont associés à des forces obscures. Elle est remplie de honte et de culpabilité, du fait de sa filiation, son père  étant un asura (force maléfique) Siva prend une forme humaine pour la plaindre, en étant au bord des larmes.

Sati renaît de beaux-parents dont elle peut être fière,  nommée devata (déesse ou bonne force) Parvati.

Sati est une belle enfant innocente (shaila putra – enfant de l’ordre) qui vit dans un espace très ordonné et protégé dont elle a besoin pour grandir dans les meilleures conditions. Sa base est très bien équilibrée faite des cinq éléments (espace, air, feu, eau, terre), elle est joyeuse en elle-même, aimante, pleine de talents et de capacités potentielles. Elle a aussi le souvenir de sa relation parfaite avec Shiva. Elle en rêve. Elle le désire. Elle tient un trident et un lotus dans ses mains chevauchant un taureau blanc (que signifient ces symboles ?- trident : arme pour détruire les 3 impuretés de l’esprit d’un bhakta (dévoué, bhakti yogi – luxure, cupidité et colère ; représente également les 3 saktis ou énergies : forces créatrices, nourricières et destructrices. lotus : éternité, eau, grandes tendances artistiques, richesse, état de non-désir – au-delà de la recherche des plaisirs mondains ou de l’évitement des expériences désagréables raga-dvesha).Les couleurs associées : blanc, rouge, noir représentant le 3 gunas (sattva, rajas, tamas), richesse jaune, intensité bleue, prospérité verte.) Nous pouvons la visualiser et ressentir dans notre chakra racine (entrelacé dans son passé, avec ses parents).

1. Shaila putra enfant de l’ordre, Illustration: Tvasta

2. Elle devient une brahmacarini (étudiante), elle est l’adolescente Parvati. Elle se rend compte que la seule façon de retrouver Siva est de grandir et de quitter l’attitude enfantine du «je veux» et de se mettre au travail et de faire des tapas (austérités, vie disciplinée). Elle entre dans une réflexion profonde sur elle-même. Elle s’habillait de vêtements très simples, sans bijoux, tenant un visage calme et paisible. Dans ses mains se trouve l’eau de la terre dans un pot et un chapelet. Toutes les disciplines des arts sont en elle. Elle est ascète et marche à pied. Elle construit d’énormes tapas (une énorme force intérieure mentale) en elle. Cette énergie peut être ressentie dans notre deuxième chakra (swadishthana chakra).

2. Brahmacarini, the adolescent Parvati – Illustration à Tvasta

3. Elle parvient à réveiller Shiva grâce à ses tapas qui s’est retiré à vivre dans une grotte triste de perte de son amour, il est dans le noir dépressé. Ses parents sont très heureux d’accueillir Siva. Mais Siva arrive dans des vêtements sales, sous une forme laide, accompagné de créatures repoussantes. Quand les parents le voient, le père est sous le choc, la mère s’évanouit, tout le monde est horrifié. Mais que fait Parvati ? Elle, à travers ses tapas et son énorme pouvoir, devient l’égale de Siva. Elle devient chandraghanta. Étant égale à Shiva, demande le croissant de lune, Shiva lui accorde et elle porte le croissant de lune (symbole de celui qui a pris le contrôle total de son propre esprit, signifie également la grâce et le temps de Siva) Elle est maintenant une belle et puissante jeune femme, qui est indépendante et se bat pour établir la justice, la paix et fait entendre sa voix pour apporter des changements positifs. Elle est consciente de ses capacités potentielles : elle est représentée ayant 10 bras tenant chacun un symbole : trident, masse, arc, flèche, lotus, épée, cloche (om mantra) et un pot à eau assis sur un tigre féroce comme un guerrier. Elle peut aussi vibrer dans notre deuxième chakra (swadishthana chakra)

3. Chandraghanta – Illustration par Tvasta

4. Ils se sont mariés. Elle n’a pas encore réalisé sa forme puissante de shakti, elle n’a pas encore accepté son pouvoir. Siva l’aide à se voir comme une shakti. Au moment où elle voit cela, elle devient la fertilité et l’œuf de toutes les créations à travers la beauté de son sourire. Elle s’appelle Kushmanda. Elle a 8 mains tenant : trident, arc et flèche, épée, disque, masse, chapelet, lotus et un pot plein de miel : capacité d’offrir à une grande douceur autour d’elle. Elle est arrivée à son pouvoir. Elle devient la source de la création. Nous pouvons la ressentir dans le chakra manipura.

4. Kushmanda ou “Shakti”du Seigneur Shiva- Illustration par Tvasta

5. Elle devient une mère, une Skandamata protectrice. Elle est la mère de tout enfant qui vient à elle, biologique ou adopté. Elle tient à ses enfants,  prête à se battre pour les protéger de tout mal. Elle a quatre mains, dont deux tenaient des lotus, la troisième tenant son fils, l’enfant à six têtes Kartikeya assis sur ses genoux, et la quatrième sauve ses fidèles « Je suis ici, je vais me battre et vous protéger ». Elle est assise sur le dos d’un lion. Elle peut être également ressentie dans le chakra manipura.

5. Skandamata, mère de Skanda – Illustration par Tvasta

6. Après avoir découvert sa capacité à protéger son enfant, elle devient la guerrière de tous les humains. Elle est venue à son propre pouvoir, connue sous le nom de Katyayani, est même appelée par les dévas, les déesses pour lutter contre les forces du mal du monde. Elle est cet avatara d’une femme qui montre qu’elle n’est pas vulnérable quand la question de la protection des siens est posée. Elle est la protectrice des hommes et des femmes, elle est féroce, presque primale dans son énergie. Mais elle n’abandonne pas ses merveilleuses capacités d’amour et d’arts. Ses quatre mains portent chacune une épée, un bouclier, un lotus et un trident. On la voit assise sur un redoutable lion. Nous pouvons nous connecter avec elle dans le chakra anahata (cœur).

6. Kātyāyana l’avatar de Durga – Illustration par Tvasta

7. Ensuite, elle devient Kālaratri. Elle a goûté à sa capacité à vaincre les forces obscures, elle est complètement dépassée par ce pouvoir. Elle est déformée par sa rage, sa violence. Elle devient noire de sa rage des injustices et les combat pour sauver la société. Elle a une injection de sang effrayante, des yeux rouges, une expression féroce, est agressive et peut provoquer la destruction lorsque son seuil est franchi. Elle porte une guirlande de crânes autour du cou qui brille comme un éclair. Ses quatre mains tiennent toutes un trident, un cimeterre, un vajra et une coupe pour prélever le sang de ses victimes ou leurs énergies vitales. Elle est assise sur le derrière d’un âne comme véhicule. Nous pouvons la ressentir dans le chakra vishuddhi (gorge).

7. Kālaratri ou Kāli – Illustration par Tvasta

8. À un moment donné, elle se voit ce qu’elle est devenue et elle est horrifiée. « J’ai besoin de retrouver mon moi innocent. Comment vais-je retourner à mon purusha ? elle demande à Lord Brahma. Il la guide, alors elle s’immerge dans la rivière Manasarovara et émerge ensuite, rayonnante comme la lune et brillante avec ses vêtements et ornements blancs purs. Cette forme de Parvati est connue dans le monde sous le nom de Mahagauri. Elle devient la source du son et du langage. Elle a quatre mains, dont trois portent un trident, un mini-tambour et un lotus rose tandis que sa quatrième main promet protection à ses dévots. Elle est assise sur un taureau blanc. Le premier enfant est devenu pour cette belle, rayonnante, remplie de lumière, adulte au visage serein. Elle pourrait être resentie dans le chakra vishuddhi (gorge) ou pour certains dans le chakra sahasrara.

8. Mahagauri intelligence et sérénité – Illustration par Tvasta

9. Elle se déplace ensuite vers siddhidhatri. Parvati dans sa dernière étape d’éveil à sa forme la plus élevée et suprême, sachant qui elle est en tant que manifestation complète de la déesse Mahashakti. Elle a maintenant atteint sa forme la plus mature. Siddhidatri a tous les pouvoirs surnaturels et ne fait qu’un avec le Seigneur Shiva en tant qu’Ardhanarishwara – ils deviennent un. Chacune de ses quatre mains porte un disque, une conque, un trident et une masse. Elle est assise sur un lotus entièrement fleuri. Son visage est absolument paisible, disant que je te protégerai toujours. Elle pourrait être ressentie dans le chakra ajna (troisième œil) ou sahasrara.

9. Déesse Mahashakti Siddhidhatri – Illustration par Tvasta

Pratique:

Je vous invite à fermer les yeux et rester assise en silence environ 10-15 minutes et accueillez vos ressentis, observez ce qu’ émerge en vous.

Quelle forme de Durga vous inspire ou résonne le plus ?

Où le ressentez-vous dans votre corps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *